Nos conseils pour le marcheur ou le coureur.

En 2012, le Tour du ALS a commencé comme un événement cycliste. Depuis, les participants sont d’origine diverse : randonneurs, marcheurs, coureurs ...tous et toutes souhaitent dompter le Mont Ventoux ! C’est un spectacle impressionnant à voir : tous ces sportifs qui grimpent la montagne! Les coureurs très expérimentés et moins expérimentés relèvent le défi. Afin de compléter l'ascension intensive, une préparation minutieuse est souhaitable. Alex van Hedel a quelques conseils. Il a réalisé une performance exceptionnelle en terminant l'unique marathon du mont Everest. Il est un coureur passionné (trail)
Nos conseils pour le marcheur ou le coureur.

1. Profitez-en et prenez votre temps, faites une pause adéquate pour manger et boire. Monter une montagne en courant demande plus d'énergie que marcher. Dans les deux cas, assurez une absorption suffisante d'énergie et désaltérer vous! Toutes les 2 heures, il vous faut au moins 10 minutes de repos ! Une boisson riche en minéraux est importante. 1 litre supplémentaire par dénivelée de 1000 mètres. Ne pas prendre d'alcool. Ne commencez pas avec l'estomac trop plein
2. Respectez la nature,n’abandonnez pas vos déchets. Le Mont Ventoux et son environnement sont magnifique, soyons-en respectueux!
3. Concernant votre posture: gardez la tête droite, cela évite les douleurs au cou et aux épaules. Essayez de vous détendre et de marcher bien droit (ne vous courber pas) afin d’absorber plus d’oxygène. Les petites étapes rapides sont meilleures que les grandes étapes. Utilisez vos bras comme un levier qui accélère également le rythme. Rappelez-vous: "Si vous ne courez pas, la marche est plus efficace". Assurez-vous que vos chaussures sont adaptées aux circonstances et qu’elle soient bien entretenues.
4. Les conditions météorologiques peuvent être imprévisibles. La température peut varier de 25 degrés avec le soleil aux précipitations et le vent avec une température ressentie de 0 degrés. Écoutez et observez la météo et préparez- votre matériel.
5. Choisissez des vêtements confortables que vous pourrez adapter aux circonstances. Une sous-couche qui draine la transpiration et garde la peau sèche. Sur celle-ci, une ou plusieurs couches isolantes à séchage rapide et ventilées pour vous garder au chaud. Enfin, une couche extérieure qui protège du vent et de la pluie. Ne pas porter de coton! Porter des chaussettes sans couture !
6. Prenez en compte qu'il peut y avoir de grandes différences lorsque vous marchez en groupe. La chose la plus importante est de faire ce que vous pouvez faire et ce que vous voulez réaliser . Tenir compte avec les autres ne peut jamais être au détriment de votre propre sécurité.
7. Connaître sa fréquence cardiaque maximale (FCM) est important pour sa gestion énergétique. Lipides et glucides ( graisses et sucres) doivent rester en équilibre pour pouvoir courir une longue distance. Réchauffez-vous doucement, au moins 30 minutes, puis augmentez votre rythme tout en veillant que cela reste confortable pour vos.
8. Il faut être en forme avant de partir! Donc entraînez-vous bien!
9. Utilisez votre bon sens. Ne vous surestimez pas. Ne faites pas de choses irresponsables. Respectez le code de la route, vous êtes sur une voie publique! Faites des choix judicieux lorsque les circonstances changent de façon inattendue.
10. Prenez les plaintes médicales au sérieux! Ne vous contentez pas de prendre des médicaments, car les plaintes peuvent masquer des symptômes ou supprimer des signaux. N'oubliez pas que le pourcentage d'oxygène diminue de 3% à partir de 1500 mètres par 300 mètres.